La réforme des régimes de retraite souhaitée par le Président Emmanuel Macron en 2018

Le Président Emmanuel Macron souhaite réformer les régimes de retraite selon les grands axes suivants :

Vers un régime de retraite unifié et la fin des régimes spéciaux?

Les modalités tant d’acquisition des droits à la retraite que de calcul de la retraite seront les mêmes pour tous quel que soit le statut de l’assuré : fonctionnaires, salariés, indépendants…

Un régime de retraite par points pour tous ?

Le montant de la pension de retraite sera déterminé au regard  des points, cumulés au cours de la carrière, qui seront convertis au moment de la liquidation de la retraite  en pension, à l’aide d’un coefficient de conversion  appliqué en fonction de l’âge de départ et de l’année de naissance.

Chaque euro cotisé ouvrira les mêmes droits sur la pension future, quel que soit le statut du travailleur concerné et l’origine de cette cotisation.

Une réforme souhaitée avec une entrée en vigueur début 2018.

La réforme serait immédiatement applicable à ceux qui entrent dans la vie active. Les autres assurés devraient conservés les droits acquis dans les régimes antérieurs. Les assurés proches de l’âge de la retraite  (5 ans ?) resteraient assujettis à l’ancien système, le nouveau régime ne leur serait pas applicable.

L’âge légal de départ à la retraite sera maintenu à 62 ans mais le nombre de trimestres requis pour le taux plein pourra être augmenté, en fonction de l’évolution de l’espérance de vie (comme c’est déjà le cas actuellement au regard des recommandations du Conseil d’Orientation des Retraites – COR).

Une transition à prévoir sur 10 ans (au moins)

Rappelons que cette réforme relève des souhaits et du programme du candidat à la présidentielle et que l’adoption d’une telle réforme dépend du processus législatif et constitutionnelle avant une possible entrée en vigueur.

PRÉCAUTIONS UTILES :

  • Faire le point sur votre carrière, en demandant la régularisation au besoin et une évaluation de vos droits.
  • Il est plus que jamais conseillé de garder vos bulletins de salaires, avis d’imposition, contrat de travail, certificat de travail, relevés de carrière, relevés de situation et autres justificatifs permettant de prouver, le moment venu, que vous avez cotisé a une ou plusieurs caisses de retraite de base et complémentaire.

A SUIVRE…

Vous appréciez cet article? Partagez-le: